Edito 2018


PayFORUM 2018, nouvelles règlementations, nouveaux acteurs, nouveaux instruments dans les paiements

 

PayFORUM 2018 est chaque année le lieu de rendez-vous incontournable des professionnels des paiements à Paris, et PayFORUM 2018 sera sous une triple actualité particulière, avec l’entrée en application de la DSP2 et l’homologation des nouveaux acteurs du paiement, mais aussi l’adoption des RTS et le règlement général sur la protection des données ; avec la mise en œuvre du virement européen instantané, nouvel instrument européen, qui suscite à la fois beaucoup d’espoirs et beaucoup de débats et d’interrogations, notamment avec le lancement de TIPS par les banques centrales ; et bien sûr, avec l’explosion du digital, avec la tokenisation, le paiement mobile, le sans contact et bien d’autres innovations, qui remettent en cause les frontières entre les divers instruments et les diverses modalités de paiement, mais aussi la chaîne du paiement, son modèle économique, ses solutions techniques, et bien sûr ses acteurs de référence.

 L’année 2018 sera aussi européenne, avec les impacts du Brexit et de la nouvelle politique protectionniste américaine, et la question d’une relance de la construction de l’Europe : les paiements sont au cœur de ce nouvel édifice en gestation, avec de nombreuses questions autour de l’interopérabilité européenne et de la mise en œuvre des standards européens et mondiaux, de la place de la carte bancaire dans la panoplie des instruments européens et de la constitution d’un espace des paiements par carte unique, donc avec une acceptation généralisée des cartes émises en Europe, de la sécurité de l’espace de paiement européen et de l’évolution vers la « less cash society », voire la « cashless society ».  Et bien sûr, de la place de la France dans les paiements européens et également, le rôle que les banques centrales souhaitent y jouer.

 Enfin, 2018, ce sera l’année de la prise en compte des évolutions mondiales si percutantes, à la fois du débat sur la place des GAFA dans les paiements et en Europe, avec leurs règles propres notamment au plan de la gestion des données, des évolutions des paiements dans le monde, en Asie, qui devient le premier continent du paiement, mais aussi en Afrique, où certaines innovations sont parfois mises en œuvre, et bien sûr de la place que veulent conquérir les schemes cartes internationaux, dans la carte en Europe, au-delà de leur rôle traditionnel d’organisation interbancaire, mais aussi au-delà de la carte, dans la compensation, les nouvelles formes des paiements et dans le digital.

Beaucoup de thèmes potentiels, et donc beaucoup d’opportunités pour faire le point et en débattre.

Hervé SITRUK